• Rosen Schwert - traduction

    Les larmes vont couler avec cette pensée qui transperce ma poitrine
    Ton ombre ne me quitte jamais
    L'aiguille qui redevient vivante au milieu de la saison qui revient
    Ah... Elle traverse mon coeur qui se fane

    En ce jour d'automne la brise cesse
    Ce spectacle est comme desséché dans mon coeur
    Aussi maintenant je ne peux quitter tes bras

    Caché par les larmes écoulées tu n'es pas là
    Pour ce que cela devait être, si bien que je m'habitue à ce monde aussi

    Éternellement, les larmes finissent par faner
    Ta voix ne me quitte jamais
    Dans le décor qui va couler en cette saison qui arrive
    Tu n'es plus là comme ce jour

    Encaissant le désespoir avec beaucoup d'adieux
    Les gens seront-ils bons en vivant seuls ?
    Dans le passé j'étais cloué par le doute

    Les seules choses qui n'ont pas fané sont les roses artificielles
    Quelqu'un d'autre ne devrait pas espérer ainsi

    Éternellement, les larmes finissent par faner
    Ta voix ne me quitte jamais
    Dans le décor qui va couler en cette saison qui arrive
    Ah... Mais tu n'es pas là

    Rencontre. Douleur. Tristesse. Solitude. Mots. Actions. Saisons. Tendresse.
    Maintenant je mets tout le monde à l'écart
    Dans le décor qui est comme desséché tu as l'intuition que c'est maintenant
    Pour ce que cela devrait être, si bien que quelqu'un d'autre s'habitue

    Les larmes vont couler avec cette pensée qui transperce ma poitrine
    Ton ombre ne me quitte jamais
    L'aiguille qui redevient vivante au milieu de la saison qui revient
    Ah... Elle traverse mon coeur qui se fane 

    « Rosen Schwert - parolesSecond Fear -Another Descendant- - paroles »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :